Les jeux vidéo devraient réduire de 29 % le risque de démence

les jeux vidéo pourraient aider à réduire les risques de démence chez les seniors

Une étude publiée indique que les jeux vidéo pourraient aider à réduire les risques de démence chez les personnes âgées. Toutefois, les résultats de l’étude sont controversés.

2 800 personnes – âgées de 74 ans au début de l’étude et en bonne santé – ont participé à l’expérience. Cela a duré 10 ans.

Les seniors qui ont participé à l’étude ont suivi des exercices de  » double décision  » assimilés à des jeux vidéo. Ces exercices consistent à identifier des objets sur un écran en vue d’améliorer les capacités de réponse et de mémorisation. Au cours des cinq premières semaines de l’étude, les participants ont fait des exercices de plus en plus rapides et difficiles pendant une douzaine d’heures.

Ensuite, ils ont été divisés en trois groupes :

Le premier jouait pour améliorer leurs capacités de mémorisation.

Le second a joué pour améliorer leurs capacités de raisonnement.

Le troisième a servi de contrôle et n’a pas joué.

Les chercheurs ont mesuré le rendement des trois groupes après les cinq premières semaines, puis chaque année pendant cinq ans, et enfin à la fin des dix années d’expérience. Ils ont également demandé aux participants d’évaluer la façon dont ils effectuaient leurs tâches quotidiennes.

La réalisation de ces exercices sous forme de jeux vidéo aurait permis de réduire de 29 % le risque de démence par rapport au groupe témoin. Il n’y avait pas de différences notables entre le premier et le second groupe.

Pourtant, cette réduction de près de 30 % du risque de démence fait l’objet d’un débat. Les résultats indiquant une réduction apparente du risque de démence après seulement quelques heures d’entraînement avec des exercices cognitifs, sont plutôt surprenants et doivent être pris avec prudence.

Une Wii pour mieux vieillir

De nombreux articles et études font l’éloge des bienfaits des jeux vidéo sur le maintien des capacités cognitives des personnes âgées. Ces jeux sont aussi appelés  » serious games « , ils aident à maintenir la mémoire, les réflexes, mais aussi à réduire l’ennui ou l’isolement dans les maisons de retraite.

C’est ce qui est mis en pratique Montpellier, France. Cette maison de retraite a été la première en France à acquérir une console Wii en 2008. Depuis, de nombreux groupes ont équipé leurs maisons de retraite.

Jouer avec la console aide les résidents à reprendre confiance en eux :

ils apprennent à utiliser les commandes, à jouer et à partager des jeux avec leurs enfants et petits-enfants.

Le choix de la Wii n’est pas sans importance, en plus de maintenir la confiance en soi et les capacités cognitives, cette console exige des joueurs de faire des gestes spécifiques par rapport aux autres consoles qui exigent d’appuyer sur des boutons. Les personnes âgées très âgées ne sont plus habituées aux mouvements nécessaires : lever les bras, s’accroupir, mimer un lancer, se pencher, etc.

Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

Retour en haut